L'ours fut considéré comme un double de l'homme, un ancêtre tutélaire, un symbole de puissance, de renouveau, du passage des saisons, et même de royauté puisqu'il fut longtemps symboliquement le roi des animaux en Europe.

L'ours fut également un symbole de protection en Chine.

Chez les amérindiens, cet animal considéré comme faisant partie des esprits les plus puissants étaient censés posséder de nombreux pouvoirs, sa symbolique étant du reste très similaire à celle que l'on retrouve chez les Lapons ou les Sibériens.Représentation du pouvoir personnifié par les chamanes, les amérindiens le voyaient comme un être de pondération, de juste milieu mais également de connaissance dans le domaine de la guérison.

L’ours est avant tout un pragmatique sachant faire preuve de patience s’il le faut, sachant aussi profiter au mieux des richesses à sa disposition, sans les gâcher ni les sous-estimer. L’ours doit donc aussi être considéré comme celui qui initie.

L’ours est surtout le symbole de la transition entre la pulsion animale et la maîtrise humaine.

L'ourse évoquerait la mère. 

L’ours est le symbole par excellence de la maîtrise des instincts et de la bestialité. Il est donc celui qui prépare la paix en corrigeant en premier lieu ses propres excès.
 

541832_626149777430200_1299878797_n