Anne Sylvestre dit, à propos de cette petite fille qu'elle fut :

" Celle que je vois maintenant, elle a surtout quatre ou cinq ans. Elle a des cheveux courts, un visage rond, et elle porte la plupart du temps des sandales blanches, et des robes-tabliers en vichy à carreaux (avec culotte assortie ! Ah mais ! maman était en avance !). Elle a très froid, les hivers, mais ce sont les pieds qui s'en souviennent le plus. Je crois que cette petite fille est la source de tout ce que j'ai été, et même de ce que je suis maintenant. Elle avait déjà tout en graines. L'odeur du jasmin, du seringa, le lierre et les boutons d'iris qui nous servaient de craie (horreur !); les mains rapés contre le mur de la buanderie en passant trop près à vélo, mon cartable oublié dans un cageot de salades, je les sens en moi pas très loin de la surface.
J'étais une princesse. Bien sûr. Mon royaume était celui des choses qui arrivent pas trois, par trois fois trois... "

Et vous, comment voyez-vous l'enfant en vous ?

999001_584158558295989_28838415_n