" La vie sait faire deux choses : construire et communiquer. Dès le départ, au plus profond de toutes les cellules, on trouve cette propension double. L'ADN construit, l'ARN communique.
L'ADN (acide désoxyribonucléique) est à la fois la carte d'identité, la mémoire et le plan de construction d'une cellule. L'ADN est composé d'un mélange de quatre produits chimiques (quatre bases azotées) qu'on peut symboliser par leur première lettre. A (Adénine), T (Thymine), G (Guanine), C (Cytosine). ATGC c'est comme un jeu à quatre cartes. On peut les mélanger n'importe comment, tels des coeurs, des trèfles, des piques, des carreaux, cela donnera toujours un jeu.
Mais le jeu s'accomplit à deux mains. A toute ligne de combinaison de cartes ATGC correspond une ligne parallèle obéissant à une loi. A ne s'associe qu'à T, G ne s'associe qu'à C.
Donc à la ligne supérieure GCCCAATGG correspond CGGGTTACC. Chaque gène est une entité chimique composée de plusieurs milliers de A, T, G, C. C'est son information, son code, sa bibliothèque de savoir qui le caractérisent. La couleur de vos yeux, bruns ou bleus, provient d'une combinaison de ATGC. Et il y en a beaucoup. A savoir : si on déroulait tout l'ADN d'une de nos cellules, on obtiendrait un filament d'une longueur égale à 8 000 allers retours de la Terre à la Lune.
La cellule devient complexe, capable de stoker l'information. Mais à quoi lui servirait cette information si elle ne pouvait la transmettre ? C'est alors qu'apparaît la " capacité de communication ". Les messages envoyés par la cellule ressemblent à des cellules d'ADN, mais un composé chimique les en différencie cependant. On les nomme " ARN messagers " (acide ribonucléique). Ce sont des brins d'acide ribonucléique presque similaires à l'acide désoxyribonucléique (son sucre est du ribose et l'une de ses bases azotées est différente). Il n'y a qu'une lettre qui change. T est remplacé par U (Uracile). Dans l'ADN de type GCCCAATGG est donc associé l'ARN GCCCAAUGG.
Cette capacité de l'expression de l'ADN peut s'illustrer par l'exemple du ver à soie. Avec un ADN, la cellule peut fabriquer autant d'ARN que nécessaire. Un seul gène d'ADN est par exemple capable de produire 10 000 copies d'ARN, chacune apte à transmettre aux cellules l'information de fabriquer d'innombrables protéines de fibre de soie. C'est évidemment le cas le plus spectaculaire dans la vie de construction et de communication. Et cette merveille nous sert à nous prélasser dans des vêtements doux.
En quatre jours, les gènes d'une seule cellule peuvent ordonner la fabrication d'un milliard de protéines de fibre de soie.
La vie sait faire deux choses : construire et communiquer. "

Bernard Werber in " L'encyclopédie du savoir relatif et absolu "