" Au commencement, tout n'était que simplicité. L'univers, c'était du rien avec un peu d'hydrogène : H.
Et puis il y a eu le réveil. L'hydrogène détone. Le big bang. Ses éléments bouillants se métamorphosent en se répandant dans l'espace.
H, l'élément chimique le plus simple, se casse, se mélange, se divise, se noue pour former des choses nouvelles. L'univers est expérience. Tout part de l'hydrogène, mais tout se répand dans tout les sens et dans toutes les formes. Dans la fournaise initiale, H, l'origine de tout, se met à accoucher d'atomes nouveaux.
Comme He : l'hélium. Et puis tout se mélangent pour donner le jour à des atomes de plus en plus complexes.
On peut actuellement constater les effets de l'explosion initiale. L'ensemble de notre univers-espace-temps-local, qui était composé à 100% d'hydrogène, est maintenant une soupe remplie de tas d'atomes bizarres selon les proportions suivantes : 
90% d'hydrogène
9% d'hélium
0,1% d'oxygène
0,060% de carbone
0,012% de néon
0,010% d'azote
0,005% de magnésium
0,004% de fer
0,002% de souffre.
En ne citant que les éléments chimiques les plus répandus dans notre univers-espace-temps. "

Bernard Werber in " L'encyclopédie du savoir relatif et absolu "