" Souvenez-vous que, quoi que vous fassiez, c'est un jeu. Jouez votre rôle. Si c'est un combat, combattez. Restez centrés. Ce n'est pas la peine d'être sérieux. Jouez, tout simplement! "


" La guerre allait commencer. Les deux armées se faisaient face, n'attendant qu'un signal pour engager le combat.

Arjuna, voyant ces milliers de soldats, fut ébranlé. Il pensa : "C'est stupide. Rien que pour un royaume, rien que pour être roi, cela ne vaut pas la peine de tuer tant de personnes." Cette pensée s'imposa si fortement à lui qu'il laissa tomber son fameux arc et dit à Krishna - Krishna était son cocher, le conducteur de son char : "Détourne ce char. Emmène-moi vers la jungle et laisse-moi! Je veux renoncer au monde. Je ne veux plus de ce royaume et je ne veux plus combattre."

Mais, Krishna argumenta et le convainquit que c'était son devoir, qu'il était un lâche, que c'était une fuite. Et finalement, il le fit combattre...

Il dit à Arjuna : "Cette guerre est décidé par Dieu, elle est inévitable. Même si tu t'échappes, quelqu'un d'autre devra prendre ta place, et la guerre éclatera quand même. Aussi, ne t'inquiète pas, tu n'es qu'un instrument. Tu ne tues pas ces gens; Dieu a déjà décidé qu'ils devaient être tués et ils le seront pour sauver la religion. Ces gens doivent pourir pour l'amour de la paix. Fais-le, c'est ton devoir!"

Et il donna des arguments de poids. "Rappelle-toi, reprit-il, quand tu tues quelqu'un..." et ceci est l'argument le plus dangereux; "Quand tu tues un être, tu ne détruis que son corps, l'âme ne meurt pas, elle est éternelle. Aussi pourquoi s'inquiéter? Il renaîtra. Il aura un autre corps, un corps tout neuf! Tu élimines un vieux modèle et il en recevra un nouveau, car son âme est éternelle." "

 

" Voici ce que Krishna essaye de dire à Arjuna : "Ne te soucie pas du jeu. Joue! Si le rôle qui t'est échu est celui d'un guerrier combattant dans cette guerre, combats! Reste simplement au centre et observe le jeu. Il n'y a là rien qui doive être pris au sérieux."

Avec Krishna, c'est un jeu. Il promet un jour, et oublie le lendemain. Il est réellement libéré; sa libération est parfait, sans faille, car il sait que tout est un jeu. Lorsque tout est jeu et que tout est rêve, pourquoi se tracasser? Krishna ne s'inquiète pas, il joue et reste détaché. "

Osho

10277806_10206365295746888_38970635000593512_n