Le cartésianisme est souvent utilisé comme un argument infaillible par ceux ne jurant que par la science et ne donnant aucun crédit à quelque chose qui nous dépasserait et serait plus grand que nous (la Vie, le "hasard", Dieu, la source, l'Intelligence cosmique, etc.). Combien de fois n'avons-nous pas entendu " Je ne crois que ce que je vois ", " si Dieu existe, qu'il me prouve son existence ", " ce n'est pas scientifiquement prouvé " ?

Cependant, quand on se penche de plus près sur ce qu'est " être cartésien ", la définition est tout autre.

Descartes a précisé l'essentiel de ce courant philosophique dans les " méditations métaphysiques " en 1641.

L'objectif de Descartes dans cette oeuvre est de trouver une certitude première. Pour cela il pose l'hypothèse du malin génie qui serait capable de duper nos sens (ce que nous voyons, entendons, touchons, sentons et goûtons). Tout ce que nous croyons être la réalité serait dès lors un rêve. La seule chose dont nous ne pourrions alors douter serait notre existence. En effet, si ce " malin génie " nous trompe il faut que nous existions afin d'être trompé.

La seule réalité existante et sur laquelle nous pourrions nous appuyer serait donc nous-même et, par conséquent, nous ne pourrions croire avec certitude qu'à nous-même. Nous sommes alors bien loin du " Je crois ce que je vois " emprunté à Saint-Thomas et du " scientifiquement prouvé " puisque si l'on suit Descartes, la science nous tromperait puisqu'elle s'appuie sur l'extérieur, elle ne serait en rien cartésienne mais relèverait alors de la croyance, au même titre que la croyance en Dieu.

Ne serait alors pas cartésien qui croit l'être....

descarteslookingfly