Un grand merci aux participants de l'atelier "être son meilleur ami" qui a eu lieu hier à Dinard (35).

Les peurs ne nous appartiennent pas, elles sont issue d'identifications égotiques (ego qui s'est identifié à un autre ego qui s'est lui-même identifié à d'autres egos - parents, éducation, société, culture...). Libre à nous de répondre à ces peurs et de les alimenter ou de s'en détacher afin de rennaître à Soi.

Alimenter les peurs de l'autre, en s'inquiétant pour lui par exemple, empêche l'Amour de circuler librement.

Alimenter la peur, les shémas et les rôles égotiques de nos proches c'est se les approprier, les enchaîner et s'enchaîner à leurs désirs afin d'étouffer son propre désir et sa Joie. C'est aussi un moyen de ne pas s'écouter et de ne pas écouter son désir de liberté (désir qui fait peur à l'Ego qui cherche à se sécuriser).

Le manque d'Amour envers nous-même est un frein à notre sérénité, être à lien avec son enfant intérieur permet de se libérer de ce manque d'Amour.

Chercher en soi le mot juste plutôt que de chercher à l'entendre de l'extérieur.

Favoriser la qualité de présence (Soi) dans la relation à l'autre plutôt que le mot juste (ego).

La survie, la protection, la recherche de sécurité de l'ego est un frein à la Joie et à la Paix.