" Le pardon peint le tableau d’un monde où la souffrance est terminée, où la perte devient impossible et où la colère n’a pas de sens. L’attaque a disparu et la folie a une fin. Quelle souffrance est maintenant concevable? Quelle perte peut être subie ? Le monde devient un lieu de joie, d’abondance, de charité et de dons sans fin. Il est si pareil au Ciel maintenant qu’il est vite transformé en la lumière qu’il reflète. Et c’est ainsi que le voyage qu’a commencé le Fils de Dieu s’est terminé dans la lumière d’où il est venu. "

in " Un cours en miracles - leçon 249 "

pardon2