" Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que fais-tu? Comme une évidence aussi naturelle que de mettre un pied devant l'autre, une réponse lui vint spontannément :

- Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, c'est la vie qui me fait ! Cela me semble maintenant aussi évident que de laisser la respiration se faire naturellement : lorsque je ne peux plus rien décider, c'est la vie qui me guide selon mon destin ! J'ai longtemps pensé que c'était ma tête qui prenait des décisions sur le cours de ma vie, mais en fait cette pauvre tête n'a que peu de pouvoir, et c'est bien la vie qui me façonne à moment. Quand cette tête capitule en abandonnant son arrogance à croire tout décider, c'est à ce moment que la vie se révèle."

in " Le rire blanc - Les trois initiations au rire de Myo Go-Shan " de Guy Mauchamp

normal_feuille-arbre