23 septembre 2014

Les beaux enfants

Les fils de rois que rien ne presseLes beaux enfantsCeux qui attirent la tendresseEn se jouantLes yeux trop grands, la lèvre tendreLe pas légerSavent si bien se faire attendreSans se donnerLes beaux enfants que l'on regardeComme un cadeauEt sans jamais y prendre gardeC'est tellement beauOui, tellement qu'on se réveilleUn peu voléComprenant pas que la merveilleS'en soit allée{Refrain:}Les beaux enfants, les beaux enfantsComme une voile dans le ventVous font partir à la dériveDedans leurs yeux de flamme viveLes beaux enfants, les... [Lire la suite]