« - Comment devrions-nous nous protéger de la violence de la nature et de la violence de l'homme?

- Nous n'avons pas à nous protéger. Qu'avons-nous à protéger ? Avant d'être nés, qu'aviez-vous ? Après votre mort que posséderez-vous ? Qui y-a-il de si précieux que nous devrions protéger ? Jetez tout. Laissez faire. Ce qui vient viendra. Si votre corps meurt, votre corps se dégrade, vous en aurez des milliers, des milliards en plus. Ne vous souciez de rien. Si une possession doit être vôtre, vous ne pourrez même pas vous en débarrassez. Si cette fille doit être votre fiancée, personne ne peut vous l'arracher. Si ce travail doit être le vôtre, prescrit par le paradis, nul ne peut le remplacer. Ne vous en faites pas, détendez-vous. Obtenez l'illumination. Oui, toutes ces craintes nous empêchent de vivre un moment présent heureux. Vous voyez ? Donc toute culpabilité, tout conflit, toute hypocrisie, proviennent de la crainte du moi-ego selon lequel « j'ai ceci » ou « j'ai cela », « j'ai la gloire », « j'ai le standing », « je ne peux pas perdre la face car j'occupe cette position », «  je ne peux pas gronder car je suis le Maître; je suis supposée être très gracieuse, parler d'une voix très douce », etc. Jetez simplement tout et soyez dans l'instant. Quelque soit ce qu'exige l'instant, faites-le de tout coeur avec foi en Dieu et foi dans le plan du projet universel. »

Ching Hai

10676166_970336662995806_2879757974059024446_n