Envisageons la Vie comme une mère extrêmement bienveillante dont nous serions les enfants.
Quand un enfant est malade, sa mère lui donne des remèdes et bien souvent il les refuse, ignorant que le but lui sera profitable. l'enfant pense "ce n'est pas bon", refusant ainsi la guérison.
Il en va de même pour les nouveaux aliments que la mère présente à l'enfant. L'enfant pense alors "ça a une drôle de tête/ d'odeur, je ne connais pas donc je ne veux pas goûter". Cependant, une fois que l'enfant a dépassé ses appréhensions face aux poils du kiwi ou à l'odeur du fromage, quel délice !.
Si la Vie est une mère, si nous sommes ses enfants, voyons les épreuves, les crises, les maux comme des remèdes donnés par la Vie afin de nous sentir mieux ou encore comme de nouveaux aliments que nous devons accepter et goûter afin de connaître la variété des saveurs. Ne les refusons pas et faisons confiance à cette très bonne mère.
Acceptons d'être de petits enfants face à la Vie. Souvent ignorants, parfois impuissants qui ne connaissent pas encore le monde et ses lois et qui ont besoin d'un plus grand pour le découvrir et s'y sentir bien.