" Oui, pensais-je encore, tout est à prendre - le juste comme l'injuste. Ou tout est à laisser. Certes, il convient de connaître son passé, et surtout de ne rien oublier. Bien sûr, le travail de remémoration est nécessaire. Mais à condition que le but soit de toucher la vérité de sa propre histoire, non d'en rester prisonnier. Pour moi comme pour les autres, il n'existait qu'une seule façon de négocier avec la réalité : en l'acceptant. Et cela n'était possible qu'à condition d'admettre que le présent possède sa propre puissance. Nous devons investir dans le présent toute notre attention puisqu'il est la seule modalité temporelle sur laquelle il soit vraiment possible d'exercer un pouvoir. Soi-même, ici, maintenant - voilà de quoi nous devons être conscients. Cessons de vouloir modifier les autres et de spéculer sur un avenir meilleur. Autrement dit, cessons de souffrir en étant les esclaves de nos peurs et de nos désirs. Cessons de vouloir reconstruire un passé sur lequel nous n'avons aucune prise ; employons-nous plutôt à le regarder comme un chemin, une succession d'étapes. "

Maud Kristen in " Ma vie et l'invisible "

11208757_10154044454192699_1698221125_n