13 mai 2018

Quand tout va bien

" Quand tout va bien, il n'y a rien à dire ! "Osho
Posté par GuillaumeDoucere à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

16 avril 2016

Into the wild

Into the wild " Et si on tentait l’Alaska Pour devenir homme Au milieu des loups  Sentir l’eau du ruisseau Entre les doigts Si on quittait tout demainL’aliénation à deux c’est inutileSi nous partions main dans la mainIn to the wild (x2)Si nous faisions comme luiCelui qui a tout quittéPour les ours blancsPour regarder l’immaculée conceptionRedevenir pour un momentCelui qu’on a été un jourLe jour où nous n’étions qu'élanQui apprend à marcherIn to the wild (x4)Tu les as vus nos quotidiensLes portables et les... [Lire la suite]
Posté par GuillaumeDoucere à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
21 mars 2016

Commencez par travailler sur vous-même

« Bien que plantés dans le même sol et bénéficiant des mêmes conditions de température, d’humidité, et des mêmes soins, certains arbres produisent des fleurs aux couleurs chatoyantes, aux parfums exquis, aux fruits délicieux, tandis que d’autres ne donnent que des fleurs ternes, inodores, et des fruits immangeables. On peut faire les mêmes observations pour les humains. C’est pourquoi lorsqu’on prétend que c’est la famille, la société, les événements qui déterminent leur destinée, leurs succès ou leurs échecs, leur élévation ou leur... [Lire la suite]
20 septembre 2015

La rivière

  J'attends à la rivièreJe surveille le cheminJe n'ai rien d'autre à faireMais rien ne vientJ'attends le nez en l'airJe n'me tords pas les mainsOn gagne ou bien on perdMais c'est plutôt bienJe m'en irai tout à l'heureJe reviendrai demainOn n'sort pas du désertOn tourne sans finLe jour tombe et l'enferN'est pas aussi lointainMais je n'suis pas amerToujours on en revientEt les blessures se fermentEt l'attente n'est rienEt les larmes sont vainesEt c'est le même refrainEt les blessures se fermentEt l'attente n'est rienEt les... [Lire la suite]
Posté par GuillaumeDoucere à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
28 juin 2015

So much magnificence

" There is so much magnificence near the ocean Waves are coming in Waves are coming in Halleluja " Miten et Deva Premal Traduction : " Il y a tant de magnificence près de l'océan Les vagues montent Les vagues montent Alléluia "
09 juin 2015

Convaincre

« Convaincre les gens par le pouvoir magique, c'est interférer avec la nature. » Ching Hai  

07 mars 2015

Vivre dans la nature

« Je suis parti vivre dans les bois parce que je souhaitais vivre délibérément, n'avoir à confronter que les faits essentiels de la vie, et voir si je pouvais apprendre ce qu'elle avait à m'apprendre, et ne pas, au moment de la mort, découvrir que je n'avais pas vécu. » Henry David Thoreau in «  Walden »  Photo prise de ma chambre à coucher (Marsac-sur-Don, 44)
09 février 2015

Tout le monde a le droit d'être illuminé

« Tout le monde a le droit d'être illuminé, mais il incombe à chacun de nous de le désirer ou pas. Après avoir trouvé notre vraie nature d'illumination, notre grandeur et notre sagesse, nous nous changerons nous-mêmes. Pour ce qui est de moi-même, je ne change pas le monde. Ce sont les gens eux-mêmes qui se changent parce que leur vraie nature est exceptionnelle, c'est leur noblesse et leur sagesse. Et celui qui découvre sa vraie nature va se débarrasser lui-même de ses habitudes négatives. » Ching Hai
02 février 2015

Se protéger de la violence

« - Comment devrions-nous nous protéger de la violence de la nature et de la violence de l'homme? - Nous n'avons pas à nous protéger. Qu'avons-nous à protéger ? Avant d'être nés, qu'aviez-vous ? Après votre mort que posséderez-vous ? Qui y-a-il de si précieux que nous devrions protéger ? Jetez tout. Laissez faire. Ce qui vient viendra. Si votre corps meurt, votre corps se dégrade, vous en aurez des milliers, des milliards en plus. Ne vous souciez de rien. Si une possession doit être vôtre, vous ne pourrez même pas vous en... [Lire la suite]
02 décembre 2014

Je récoltai toutes mes peines

« En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles.»Khalil Gibran