18 février 2014

Il n'y a que de bonnes raisons de pleurer quand on souffre

« Au travers de la crise, la solution parfois déjà se dessine comme un ciel s'apaise avec la tempête qui le déchire. Il n'y a que de bonnes raisons de pleurer quand on souffre. Une raison médicale : on libère des endorphines. Une raison spirituelle : pleurer c'est s'abandonner, cesser de résister, de se bloquer, permettre à l'accumulation de stress emmagasiné de se transmettre. Les pleurs, c'est l'usine de recyclage et de conversion des épreuves, que le Créateur a donné à l'homme pour supporter sa lucidité. » Maud Kristen... [Lire la suite]