14 août 2015

Eloge de la fatigue

« Vous me dites, Monsieur, que j'ai mauvaise mine, Qu'avec cette vie que je mène, je me ruine, Que l'on ne gagne rien à trop se prodiguer, Vous me dites enfin que je suis fatigué. Oui je suis fatigué, Monsieur, et je m'en flatte. J'ai tout de fatigué, la voix, le coeur, la rate, Je m'endors épuisé, je me réveille las, Mais grâce à Dieu, Monsieur, je ne m'en soucie pas.Ou quand je m'en soucie, je me ridiculise. La fatigue souvent n'est qu'une vantardise. On n'est jamais aussi fatigué qu'on le croit ! Et quand cela serait, n'en a-t-on... [Lire la suite]

20 juillet 2015

Les larmes silencieuses

« I Le Maître intérieur :Symbole de Vie éternelle!Le plus puissant et le plus gracieux de tous les êtres du Cosmos.Certains l'appellent Père, Mère, Dieu,L'origine de tout chose.Certains L'appellent la Voie, d'autres, romantiquement, La décriventComme l'épouse magnifique, l'Aimé.Quelques-uns disent que c'est notre vrai Visage d'avant hierLa grande Sagesse, le parfait Chemin, l'Amour.Appelez-La comme vous voudrez!Franchement, Elle ne s'en soucie pas le moins du monde.Mais quoi que ce soit,On ne peut vivre sans.Et le désir de La voir... [Lire la suite]
13 décembre 2014

Accueillir tout ce qui s'en vient

« Accueillir tout ce qui s'en vient,et accepter ce qui s'en va.Laisser le rire nous surprendreou le chagrin nous submerger.Pleurer lorsque les larmes viennent,ne surtout pas les retenir.Savoir qu'il y aura toujoursun sourire au bout du chemin,une lumière pour nous guideret du feu pour nous réchauffer.Trouver en soi, comme en un puitsl'eau qui saura nous abreuver.Extraire de sa peine ses besoins,s'employer à les satisfaire,se dire, à soi, un oui profondet se donner ce qui nous manque,avec douceur, avec respect, avec tendresse... [Lire la suite]